Desperate Expat

Londres, Tokyo, et Singapour, depuis plus de 5 ans...

18 avril 2014

6 Conseils pour maigrir a Singapour

Ah ah ah ! rien qu'en ecrivant ce titre je ris... jaune. Arrivee en 2008 delestee de mes kilos de grossesse et 7 kg en sus (grace au regime sushi-poussette), j'ai subi en 3 ans un rattrapage tres douloureux et inquietant : fin de l'allaitement, fin du menage et des expeditions en poussette, vie professionnelle sous air conditionne ou on prefere prendre le bus pour 3 arrets plutot que d'arriver a la station de metro completement trempee de sueur, beaucoup plus d'occasions de sortir et donc de consommer alcools et douceurs... Apres un moment de panique, j'ai fini par me stabiliser ces 2 dernieres annees, et cela me va tres bien comme ca. Fini les regimes WW, et le stress de la balance. Comme le disent si doctement les nutritionnistes 2.0, il n'est plus question de faire diete mais de "modifier ses comportements, se nourrir selon ses sensations et reequilibrer sa vie tant du cote du stress que de l'activite physique" . Enfin tout de meme, lorsqu'il ne sagit pas seulement de stabiliser mais de perdre le surplus, ca veut quand meme dire renoncer a pas mal de plaisirs, et planifier son alimentation et son activite physique. Qu'on le veuille ou non, pour certaines d'entre nous, il y a une phase d'ajustement qui peut etre douloureuse et qui s'apparente bien a un regime ! De mon cote, j'ai decide de miser sur le long terme, one step at a time : installer une routine sportive, organiser mon systeme de repas de facon a eviter les erreurs - et je fais ce qui me convient, quels que soit les conseils (voire oukazes) entendus. Je suis encore tres loin d'etre parfaite,  il y a encore beaucoup beaucoup beaucoup de marge...Mais je n'ai plus la sensation d'etre au regime... pire encore, il y a certaines periodes ou je me dis que j'abuse, pour finalement consulter episodiquement ma balance et toujours me retrouver dans la meme fourchette. Mes perceptions changent et l'objectif est bien de ne RIEN percevoir, qu'un mode de vie et d'alimentation sain devienne tout simplement normal, et non pas une punition permanente.

Mon manifesto etant pose, et sachant que Weight Watchers n'a jamais envahi la ville du Lion, il y existe de nombreux moyens de maigrir a Singapour. Voici une liste non-exhaustive de tips et ressources, issue de mes experiences et de la sagesse collective des Singapour Nanas:

#1 - Gerer un demenagement, sans air conditionne; ne prendre que les transports en commun, meme pour des destinations eloignees des arrets de MRT et de bus; ne pas prendre de helper (aka maid, FDW...) et faire son menage soi meme. Bref embrasser pleinement la vie quotidienne Singapourienne, par 30 degres et en suant un pack d'eau minerale tous les jours. Si, si, je vous assure, au bout de quelques mois vos fonctions olfactives evolueront et vous ne vous sentirez plus ! Ceci etant dit, dans cet esclavage sous les tropiques, je vous autorise un raccourci : commandez vos fruits et legumes chez Sabine de Sabine's Baskets - livraison hebdo de legumes soigneusement selectionnes.

#2 - Si finalement vous persistez a avoir une helper, organisez les repas soigneusement. Si vous la laissez choisir, vous aurez riz, noodles et friture tous les jours. Alors moi qui ne suis pas du tout portee sur l'organisation au jour le jour de la maison, j'ai pose des principes simples : Jamais de fromage, riz, pates et pommes de terre le soir; quand elle va au supermarche, lui faire choisir une huile 100% canola ou olive (attention certaines canola oil contiennent de l'huile de palme) et des produits low-fat (creme fraiche, cream cheese etc...); faire une ou plusieurs platrees de fruits coupes tous les jours (notamment pour les snacks); interdiction absolue d'acheter des jus de fruits et des boissons sucrees, du nutella et autres cochonneries (meme pour faire plaisir aux enfants...), les gateaux et biscuits sont limites a 1 fois par semaine et confectionnes a la maison (la encore, la tentation est grande d'acheter des Hello Panda pour amadouer les gnomes). Incapable de choisir au quotidien les plats a confectionner, j'ai selectionne une liste de recettes a partir de bouquins rassemblant des soupes, des salades, des plats vegetariens, a la vapeur: la liste est sur le frigo, avec les pages des recettes, et Josephine n'a plus qu'a choisir selon son inspiration. Mes 2 grandes trouvailles ? "It's all good" de Gwyneth Paltrow (enfin surtout de Julia Thursien, sa negre), qui rassemble des recettes vegan, sans gluten, sans viande rouge etc... et "Fit not Fat, the Ultimate Asian Diet plan" proposant des versions allegees des grands classiques Singapouriens.

photo 1

Pour ce qui est du bouquin de Gwyneth, toutes les recettes essayees ont ete devorees (en particulier le Braised Chicken with Green Olives et le Perfect Herbed Grilled Chicken), j'en ai meme fait plusieurs fois cadeau a des amis (pas de version francaise malheureusement - mais la version ebook est disponible sur Fnac.com ici )

photo 2

#3 - OK, mais au food court, on fait comment? Parce que la salade verte qui nourrit pas a 15 SGD, ca va un temps ... Et bien pour ca, l'appli Appibuddy est la ! C'est une app "freemium" montee par des francais, basee sur un regime "Low GI" qui permet d'enregistrer son activite physique, de calculer a combien on a droit en fonction de son objectif et surtout qui donne acces a une base de donnees presentant tous les plats, y compris locaux selon les calories mais surtout la repartition carb/proteines/gras.

photo 3

Pour moi qui suis une carb addict, c'est parfait. Dans le catalogue, on peut filtrer par index glycemique (low, medium, high) et donc ne voir que ce qui est sain. Imaginez donc, je vais au foodcourt pour le dejeuner, je sors l'app et je choisis mon stall en fonction de ce qu'elle me dit. Une fois identifie les plats les moins nocifs, reste plus qu'a prendre les bonnes habitudes ... Bref, c'etait l'app qui manquait pour ne pas paniquer a Lau Pa Sat.

photo 5

A savoir aussi, vous trouverez 3 bornes Appibuddy sur l'ile, qui vous permettront de faire un bilan BMI, body fat, blood pressure et pulsations.

#4 - Maintenant que vous avez la piscine et la salle de sport gratos au pied de votre condo, plus d'excuse : faites du sport... bon OK, si le syndrome de la couch potato vous touche depuis votre plus tendre enfance, pas facile de savoir quoi faire, ni comment faire... bref, il vous faudra un peu d'aide. Et la c'est le bonheur : l'offre de personal trainers et d'activites est plethorique. Donc commencez par faire maigrir votre portefeuille, et votre culotte de cheval devrait suivre tres vite. Voici la petite liste des SG Nanas :

Pour demarrer en douceur, je recommande le yoga, pratique decouverte par nombre d'expats a leur arrivee. Ma coach preferee a ses cours pleins jusqu'au trognon, mais je peux vous recommander Sabine Mouyal (Yoga Sana) a Serangoon, dont l'approche douce et empathique me parait tout a fait convenir aux bibendums comme moi.

Pour passer a la vitesse superieure, rien de mieux qu'un PT "Personal Trainer" ou rejoindre un bootcamp :

Sarah Layani Hanau

Steph B

Bertille Tillot, de Singafit

Yannick Rollin (bootcamp a Rochester Park)

Never to Late to Be Fit (PT et bootcamps)

Fitness Function (bootcamps)

ou alors...Rejoindre un cours de Zumba - suffit de googler, il y en a partout. Pour les cours a Serangoon, contactez Veronique.

Le truc alternatif qui te fera rigoler et pagayer avec Elodie : Les club de Dragon Boat des German Dragons - seance d'entrainement tous les samedi apres midi et bootcamp au prix imbattable de 5 SGD la seance tous les mardis au Botanic Gardens a 19h45. Debutants bienvenus et biere de l'amitie a la fin.

De mon cote, apres avoir demarre le yoga, tout a  vraiment commence par un petit defi : participer au Stanchart Marathon (le 5K ... jsuis pas folle !) et une rencontre heureuse avec Graziella.... je refuse toujours de me faire coacher plus que ca - tout doit venir de moi et pas de ma culpabilite a avoir achete des seances auxquelles je ne vais pas.

#5 - Ceci etant pose, vous n'aurez peut etre pas envie de bricoler dans votre coin. Heureusement l'offre de nutritionnistes et coach minceur francophones est assez confortable. Celles recommandees par les SG Nanas :

Graziella Chivallier (un des cerveaux derriere Appibuddy)

Sabine Esposito de Nutriska

Celeste de Nutrilicious (recommandee par Active Mummy ici)

Jaclyn Reutens de Atima (Singapourienne)

Stephanie Wakefield

Florence Pujol, nutritionniste comportementaliste

#6 - Enfin, si vous ressentez une vraie difficulte psychologique avec la nourriture et notamment un comportement compulsif, peut etre faut il aller voir ce qui se passe du cote de votre mental. Je ne listerai pas ici les psy, ne connaissant pas leur approche par rapport a la question. En revanche, si vous souhaitez rencontrer des personnes dans un cas similaire, alors les outremangeurs anonymes sont peut etre pour vous. Reproduisant a l'identique la methode des Alcooliques Anonymes, ce groupe permet de se confronter a ses demons interieurs dans un  contexte fraternel et empathique. C'est un peu special cependant - et en anglais. Pour plus d'information, cliquez ici.

 Bon courage !

Posté par FloaSingapour à 20:27 - Miam miam ! - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur 6 Conseils pour maigrir a Singapour

    Quel programme ! Bravo, ma belle ...

    Posté par mpbernet, 19 avril 2014 à 00:03 | | Répondre
  • Moi aussi j'ai lu l'article dans son entier, c'est plein d'idées (notamment sur les app à avoir) et d'astuces qui te correspondent (les pages de recettes ou les produits interdits pour l'helper). Bravo

    Posté par Banoffee, 20 avril 2014 à 22:00 | | Répondre
  • Bravo pour cet articla a la fois fois drole et encourageant!! on en redemande!
    Bises

    Posté par Anne, 22 avril 2014 à 09:56 | | Répondre
  • Tu en es où ? Car perso même problème que toi mais avec en plus l'âge, la ménopause, une hypothyroïdie et j'en passe lol. J'ai réussi à perdre 18 kg avec la cure Cabot sans me priver. Ce n'est pas un régime. Lire ici, elle explique bien http://mariechioca.canalblog.com/archives/2014/03/24/29512645.html. Ce n'est pas une cure pour maigrir mais si comme moi tu en as besoin, tu peux perdre et cette cure peut se suivre à vie. Bon courage

    Posté par damouredo, 29 septembre 2014 à 16:08 | | Répondre
  • Bonjour FloaSingapour! Je suis selon toute vraisemblance un futur expat' à Saint Gap'! Une foule de questions se pressent dans ma tête, auxquelles je trouve des éléments de réponse de-ci, de-là, également sur ce blog empreint de vivacité et d'esprit. Parmi celles-ci, une reste encore en suspens, pour laquelle je ne trouve pas d'information tangible. C'est à propos de la dengue. Personne ne l'évoque sur les différents blogs, pourtant, elle serait présente à Singapour (http://www.dengue.gov.sg.) Quelle expérience avez-vous à ce propos? Avec trois enfants entre 6 et 10 ans, ce sujet me tracasse au plus haut point. Merci pour vos éventuels éclairages et pour continuer d'animer ce blog. Roland

    Posté par Roland, 01 octobre 2014 à 05:47 | | Répondre
  • Bonjour,

    Je m'appelle Camille, je vis à Rome mais je travaille pour un site d'actualité français (excite.fr).

    Je me permets de vous contacter car nous sommes actuellement en train de créer une rubrique sur les Français expatriés avec des petites interviews sur leurs impressions, leur parcours etc pour faire découvrir leur quotidien. Nous mettons aussi en avant le blog/site de nos interviewés dans l'article.

    Seriez-vous intéressée par ce projet ? L'interview est très rapide et tout peut se faire par mail.

    Je vous laisse découvrir la première interview que nous avons publié ce matin : http://emploi.excite.fr/douce-france-cher-pays-de-mon-enfance-histoires-de-francais-expatries-N35932.html

    N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

    Bonne journée !

    Camille

    Posté par Camille, 30 octobre 2014 à 00:38 | | Répondre
  • Bonjour,

    Journaliste pour l'émission de reportages et de témoignages CAPITAL Spécial été (M6), je prépare un reportage sur les français du bout du monde : « ILS SE SONT INSTALLES SUR LEURS LIEUX DE VACANCES ».

    J’aimerais donc fortement pouvoir rencontrer et réaliser le portrait de Français qui se sont installés à l’autre bout du monde, et qui aimeraient nous faire partager leur expérience.

    Je recherche tout particulièrement des Français de tous profils (entrepreneurs, couples, familles, retraités etc …) qui seraient à un tournant de leur aventure humaine (déménagement, nouveau travail, école, séjour à l’hôpital, anniversaire, accueil de la famille, etc …) afin de partager un bout de chemin avec eux !


    L’objectif du reportage est de mettre en avant ces Français ayant su réaliser leur rêve, même si l’aventure est parfois loin du cliché idyllique que l’on peut fantasmer. Grâce à ces portraits, nous allons aborder concrètement les avantages et les déconvenues à la fois économiques et humains à s’expatrier à l’autre bout du monde.


    Mon cameraman et moi-même nous déplaçons dans le monde entier et nous partagerons un « bout de chemin » avec ces « hirondelles de tous profils.

    Dans tous les cas n’hésitez surtout pas à me rappeler afin d’en discuter plus longuement ensemble.

    Le reportage étant prévu pour le mois de mai (du 4 au 16 mai), mes délais sont assez courts pour préparer le reportage. J’attends donc de vos nouvelles dès aujourd’hui !!

    Bien à vous et à très vite j’espère,

    Morgane Wald
    JOURNALISTE
    CAPITAL (M6)
    Tel :06 20 32 56 10
    Mail : morgane@soda-presse.fr

    Posté par morgane, 17 avril 2015 à 00:18 | | Répondre
Nouveau commentaire