Desperate Expat

Londres, Tokyo, et Singapour, depuis plus de 5 ans...

26 décembre 2010

Angkor, cote pratique

Chose promise, chose due ! Plusieurs de mes copines programment un séjour à Siem Reap, il est donc opportun de recapituler les aspects pratiques de cette expedition. Alors...

Lectures et guides : j'ai trouve le Lonely Planet en Francais chez Kinnokunyia (leur gamme en anglais avait été dévalisée !) et je l'ai trouve très bien pour les adresses et les infos pratiques. Cote descriptif culturel, le Lonely c'est pas vraiment ca... mais pour compenser j'ai acheté l'excellent Découvertes Gallimard "Angkor la Foret de pierre" qui retrace la chronologie de la redécouverte et de la restauration moderne du site.

Avion : depuis Singapour, il y a quelques vols direct. En haute saison, prenez vous y 3 mois à l'avance pour reserver vos billets pour avoir le meilleur prix (6 semaines avant nous en avons eu pour 600 sgd par personne environ). Nous avons vole sur Jetstar, le vol decollant à 6h du matin, dur ! L'avion fait une boucle : Singapour, Siem Reap, Phnom Penh, Singapour... au retour donc nous avons fait une escale à Phnom Penh, les autorites locales nous obligeant a descendre de l'avion puis à en remonter ! A savoir aussi, la taxe de 25 USD au départ de Siem Reap etait comprise dans le billet d'avion, chose que nous avons decouvert à l'aeroport... et les enfants ne payent que 13 USD : nous avons donc ete rembourses de 24 USD.

Hôtel : ma méthode pour trouver un hôtel ? demander les bons plans de copains via Facebook, puis vérifier via Trip Advisor. Il y a une bonne offre d'hôtels à Siem Reap, et beaucoup d'hôteliers français. C'est au Pavillon Indochine que nous avons reserve, car il propose un package comprenant logis, petit dejeuner, massages (divin !) et minibus ou tuk tuk pour l'ensemble du sejour. C'est un "boutique hotel" de tres tres bonne tenue, juste ce qu'il faut de luxe, avec une petite piscine. Il est un peu excentre, mais la ville n'est pas grande et s'y deplacer est tres aise. Pour 4 jours, dans une suite familiale (une grande chambre avec 1 lit double et 2 lits simples) cela nous a coute 400 USD, interessant vu que le dollars US est bas en ce moment. Un autre hotel prise des expats de Singapour : La Noria, moins cher et pas mal du tout.

Decouvrir la ville : cote transport, pour une famille le choix evident est le tuk tuk, cariole tiree par une motocyclette. Ceci etant dit nous avions l'option du minibus et ayant peur que les deux arsouilles fassent les idiots dans le tuk tuk, c'est le minibus que nous avons pris. Evidemment on se deplace dans une sorte de bocal à air conditionne, c'est moins charmant... mais cela nous a permis d'atteindre plus rapidement les temples excentres et surtout evité de se prendre de la poussiere dans la figure. Il y a tres peu de voitures à Siem Reap et les français ont aménagé de larges avenues permettant une circulation aisée. Rien à voir avec Bali ou les villes indiennes grouillantes de monde. En Décembre, le climat est chaud, mais plutôt sec : on peut aussi se promener à pieds bien plus facilement qu'a Singapour.

Découvrir les temples : Prenez le passe de visite des temples qui conviendra le mieux à votre séjour : nous avions choisi le passe 3 jours utilisable sur 7 jours. Cela coûte 40 USD et c'est gratuit pour les enfants. Nous avons demande via l'hôtel un guide francophone de l'office de tourisme de Siem Reap, et ce fut un excellent investissement. Nous espérions garder le même tout le séjour mais nous en avons eu trois différents tout aussi charmants l'un que l'autre. Cela nous a permis de voir des choses que nous n'aurions jamais vu autrement (quand vous avez deux petits à surveiller, vous n'avez pas trop la possibilité de plonger le nez dans votre guide !) et ils ont réussi à intéresser Romane. Cela coûte 35 USD par jour. Autre aspect des visites, la foule : en haute saison, on est loin d'être les seuls sur les sites... le matin est la période la plus prisée, l'après midi c'est un peu plus calme. Nous avons pris le contre pieds des masses en visitant le Bayon en fin d'après midi, et cela vaut la peine. Ceci étant dit le parc d'Angkor est immense, et la plupart des sites sont suffisamment grands pour qu'on ne se marche pas dessus. Seul Ta Phrom a été véritablement pénible de ce point de vue la. Aussi, la ville n'étant pas grande, n'hésitez pas a revenir à l'hôtel après le déjeuner pour une petite sieste, surtout si vous voyagez avec des enfants : ils ne tiendront pas longtemps si vous enchaînez temple sur temple... La seule chose que je regrette c'est de n'avoir pas eu le courage de me lever aux aurores pour voir Angkor Vat au lever du soleil... la prochaine fois sans doute !

Manger ! Premiere chose, a Siem Reap on y mange treeeees bien ! la cuisine cambodgienne est parfumee d'herbes et d'epices subtiles, sans pour autant etre la fournaise thailandaise. Mon coup de coeur ? L'amok, du poisson (ou du poulet, du porc, des crevettes...) cuit a la vapeur dans des feuilles de bananier avec un melange d'herbes delicieux. Cote restaus, l'offre est tres importante. Je vous recommande d'aller manger en centre ville, plutot que dans le parc d'Angkor (les temples) : nous avons essaye une fois et franchement ca n'etait pas bon du tout et cher pour ce que c'etait. Nous nous sommes fies au Lonely Planet et nous n'avons pas ete decus. Nicolas a une preference pour le Sugar Palm, moi pour l'Angkor Palm. Nous avons aussi bien apprecie le Tigre de Papier (au pain delicieux !) et la Noria. Le Malraux attirera immanquablement les expats en mal de bistro parisien (mais malheureusement leur cote de boeuf n'etait pas a la hauteur de la description que nous en avait fait le tenancier francais...). Cote budget, en ne se privant pas, nous en avons eu entre 20 et 30 USD pour 4 par repas... je suis certaine qu'on peut trouver encore meilleur marche ! A noter egalement les bouteilles de vin bien meilleur marche qu'a Singapour...

Le shopping : attention ! à part le traditionnel foulard cambodgien, je soupconne la plupart des objets vendus aux alentours des sites et du night market comme etant importes de Bali (dont tout le monde sait que c'est un centre international de fabrication d'objets ethniques de tous les coins du monde !). Pour shopper intelligent, allez dans les boutiques ayant pignon sur rue et si possible proposant des objets "fair trade". L'idée de base est de permettre aux cambodgiens de gagner leur vie en maintenant leur vie au village. Plusieurs ONG proposent donc des objets traditionnels et d'artisanat, l'une d'elle les Artisans d'Angkor formant les villageois comme de veritables apprentis a la sculpture sur bois, sur pierre, à la peinture sur soie etc... Ils fabriquent leurs objets et les revendent via la boutique. Certes le prix s'en ressent, mais vous n'engraisserez pas un importateur de Phnom Penh... Cote antiquités, le Lonely Planet ne donne aucune adresse, et pour cause ! nous avons visite quelques boutiques et tout était des copies, vendues comme authentiques ! Nous avons cependant trouve une très belle reproduction de bas relief du Bayon aux Artisans d'Angkor et cela nous convient très bien. Dans cette même boutique j'ai acheté des foulards de soie, des épices, un puzzle en bois pour Dorian, des sous-verres... je la recommande. Nous avons aussi trouve de jolies choses dans les boutiques situées aux alentours du Psar Chaa (le marche central), mais je n'ai pas note les adresses. Pour les amateurs d'objets plus contemporains, je conseille aussi la McDermott Gallery au FCC, qui propose des photos extraordinaires... il faut mettre le prix pour des épreuves originales, mais les reproductions sont tout a fait abordables et nous avons ramené un livre d'art rassemblant toutes ces merveilleuses photos en noir et blanc. Toujours au FCC, deux boutiques mêlant objets traditionnels cambodgiens et modernité, comme ces bouddhas en résine aux couleurs fluos... cher, mais original !

A faire... bien sur les temples ! mais pas que ca... nous avons zappe la visite du lac Tonle Sap et les villages flottants, mais nous avons apprécie le parc aux Papillons sur le chemin de Bantay Srey : il n'y a pas beaucoup d'especes, mais nous avons été reçus par une charmante étudiante en zoologie anglaise qui a pris le temps de tout nous expliquer. Et bien sur les enfants étaient ravis. Incontournable également le spectacle de danse traditionnel et les marionnettes. Le mercredi et dimanche soir, la Noria propose un spectacle de marionettes et de danse tres agreable. On dine en profitant du spectacle, succes assure avec les enfants. Le dernier soir nous sommes alles diner au Temple Club (en face du Tigre de papier) qui propose aussi un spectacle de 19h30 a 21h30 tous les soirs. Si le repas n'avait rien d'exceptionnel ce n'était pas très cher et donc le rapport qualité/ spectacle / prix y était. Pour ces endroits, pensez à réserver pour vous assurer une table près de la scène...

Les petits conseils dans le désordre...

Pensez a prendre chapeaux, creme solaire et spray anti-moustique... et si vous etes comme moi trimballez vous avec la pochette premiers secours pour soigner un genou qui aura malencontreusement trouve le chemin d'une vieille pierre (j'y mets des pansements, un spray antiseptique, de l'homeoplasmine, des granules d'arnica...).

Si vous avez lu, comme moi, que le service etait parfait au Cambodge, ne le croyez pas ! Les Cambodgiens sont adorables, charmants, souriants... mais leur competence en anglais est plus que douteuse. Tres souvent notre commande au restaurant se trouvait amputee ou transformee (vous demandez de la glace au chocolat, on vous amene de la glace a l'ananas !), ou bien encore c'est le chauffeur du bus qui nous garantit qu'il sait ou il va (plan à l'appui) et qui nous amene à l'autre bout de la ville ! Pas de quoi s'enerver, mais mieux vaut etre prevenu, et patient ! Par contre cote proprete des lieux, de la chambre etc... rien a redire. En fait, malgre la pauvrete du pays la ville est plutot propre et bien tenue (elle n'echappe pas aux recyclages et maisons faites de bric et de broc cependant, mais c'est toujours propre). Il parait que c'est pareil a Phnom Penh. Quand on compare avec l'Inde, quelle difference ! voila un peuple digne et fier, cela s'apprécie.

Enfin, une derniere chose, justement la pauvrete et les traces de la guerre civile. Si vous avez des enfants de l'age de Romane attendez vous à devoir repondre à des questions comme "mais pourquoi le monsieur il a plus de bras?"... et c'est quand meme bien plus dur de répondre à ca qu'a "Maman, comment on fait les bébés ?". Ceci dit je m'attendais à pire, aux dire de mes amies, mais il faut croire que j'ai ete vaccinee lors de mon voyage en Inde il y a 10 ans.

voila, je crois que j'ai tout dit ! Il ne vous reste plus qu'a réserver vos billets d'avion !

Posté par FloaSingapour à 18:12 - Tourisme - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Angkor, cote pratique

  • Merci

    Flo pour ces détails. Le lonely planet est déjà acheté et je planche sur un circuit possible... Ce sera certainement pour l'an prochain ..

    Je note tes references ...
    Bises

    Posté par Sabrina, 27 décembre 2010 à 04:38 | | Répondre
  • Bonjour,
    J'ai suivi vos aventures au Japon mais aussi à Singapour (deux destinations que j'ai aimées)...et là je suis très heureuse d'avoir ces plans pour le Cambodge car c'est un projet de voyage. Ce sera d'autant plus fort car je serai en terre "d'origine"...!!! Vivement!!
    Merci et bonnes fêtes!!

    Posté par Krevette d'Osaka, 27 décembre 2010 à 05:01 | | Répondre
  • Artisans d'Angkor, c'est carrément l'usine à touriste.. je préfère allez voir les artisans dans les villages. Ils ne sont pas exploités à 90 dollars par mois avec des foulards à 65 dollars l'unité!?!

    Posté par Cambodge, 27 décembre 2010 à 08:42 | | Répondre
  • Au lieu de vous énerver, donnez nous les noms des villages en question ! Personnelement je ne suis pas adepte du safari humain et j'ai évite la visite de village...

    Posté par Floasingap, 27 décembre 2010 à 09:40 | | Répondre
  • Super, merci pour ces bons plans!

    Posté par Sophindia, 05 janvier 2011 à 21:50 | | Répondre
Nouveau commentaire