Desperate Expat

Londres, Tokyo, et Singapour, depuis plus de 5 ans...

12 octobre 2010

HDB, l'anti-HLM

Il y a quelques semaines j'ai contribué a la collectivité des expats français en écrivant deux articles pour la Gazette de l'Association Française de Singapour. Maintenant que les articles sont sortis depuis un bon moment, je peux aussi en faire profiter mes lecteurs non expats (ou non abonnes !). Et premiere mouture : Les HDB. J'en ai déjà parle de nombreuses fois (ici) et (ici), mais cette fois ci c'est un drôle d'exercice de synthèse auquel je me suis livrée, car il fallait dire l'essentiel pour faire comprendre aux nouveaux arrives que non, finalement les HDB ne sont pas si moches que ca (ce qui avait ete mon impression premiere il y a deux ans) et ce en un nombre de caractères limites...

Singapour, ses tours ultra-modernes, ses centres commerciaux rutilants, ses shophouses colorées et…  des centaines de barres d’immeubles aux lignes uniformes, les HDB. Pourtant, ce qui chez nous serait considéré comme des cités dortoirs est ici une réussite socio-économique.

Depuis 1960, le Housing Development Board (HDB) planifie et construit les nouveaux quartiers (près d’un million de logements, mais aussi des galeries commerçantes, des community center, des zones industrielles…), les maintient, les commercialise et finance les futurs propriétaires. Simplification et standardisation à l’extrême des plans, utilisation du préfabriqué, livraison de logements de 25 a 120m2 sans placards ni sols, tout est pensé pour assurer un rapport qualité-prix optimal.

82% des habitants de Singapour vivent en HDB, et, grâce à d’importantes subventions, 95% des résidents en sont propriétaires (citoyens et PR uniquement, répondant à des critères salariaux, familiaux et ethniques précis). Le marché de la revente est porté par la bulle immobilière, certains appartements s’étant revendus à près d’un million de dollars. Les Singapouriens en tirent également des revenus locatifs, seuls 2500 logements publics étant loués à des fins sociales, une paille... Récompensé par les Nations Unies en 2008 pour son home ownership programme, qui d’ailleurs inspira Margaret Thatcher il y a 30 ans, le HDB est un pilier de la politique du gouvernement: il permet stabilité et confort de vie, attachement au territoire et à son système économique, et organisation d’une vie intra-communautaire harmonieuse. Il participe également à la régulation économique, en réduisant par exemple les loyers en zones industrielles et commerciales de 15% en 2009, ou en s’engageant sur un programme d’économies d’énergie.
Le HDB adapte son offre à une population plus exigeante en déployant des programmes d’ « upgrade », installant des ascenseurs, ou ajoutant une pièce aux appartements (coutant au résident entre $35 000et $57000, subventionné de 36 à 93%). Il participe à la revitalisation des quartiers comme le tout récent Waterfront Town de Punggol. Les plus récents projets, comme le Pinnacle@Duxton, ou d’autres construits par des operateurs privés (DBSS, 10% des nouveaux logements), proposent des appartements avec air-conditionné, revêtements au sol et placards intégrés,  des options d’agencement des pièces selon les besoins de la famille et des aménagements communs écologiques (panneaux solaires, récupération des eaux de pluies…).

Singapour est aujourd’hui une nation de propriétaires, dont le capital immobilier a augmenté de 360% en 20 ans.  Pari tenu.

Posté par FloaSingapour à 21:20 - Singapour - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur HDB, l'anti-HLM

    Franchement quand on voit un HDB comme ca: http://www.desiretoinspire.net/blog/2010/9/29/readers-home.html ca fait quand meme plus envie que bien des condos avec leur marbre du sol au plafond...

    Posté par S, 12 octobre 2010 à 22:04 | | Répondre
  • ca c'est une autre histoire !

    l'esthetique exterieure des HDB etant particulierement morne, les Singapouriens se lachent a fond sur le design interieur... j'en sais quelque chose puisque je parcoure frenetiquement les magazines de deco pour l'amenagement de mon interieur ! Par contre, ce qui n'est pas le cas de l'exemple ci dessus, bien souvent je trouve que les Singapouriens cherchent le look hotel plutot sans personnalite...

    Posté par Floasingapour, 12 octobre 2010 à 22:26 | | Répondre
  • Hey sympa la nouvelle bannière
    Bel exercice cet article !

    Posté par Ploquette, 13 octobre 2010 à 01:01 | | Répondre
  • oh ! une nouvelle bannière... Bonne journée.

    Posté par Delphine, 14 octobre 2010 à 14:06 | | Répondre
  • Jolie, la bannière....

    C'est quoi au juste ? Des carpes ? C'est infiniment frais....Et on pense que tu es, à présent, à Singapour comme un poisson dans l'eau !

    Posté par Marie-Pierre, 14 octobre 2010 à 15:40 | | Répondre
  • Jolie, la bannière....

    C'est quoi au juste ? Des carpes ? C'est infiniment frais....Et on pense que tu es, à présent, à Singapour comme un poisson dans l'eau !

    Posté par Marie-Pierre, 14 octobre 2010 à 15:41 | | Répondre
  • Question de frenchie

    Hello Flo,

    Tu dis que l'attribution des HBD aux citoyens (PR) est faite sur divers criteres, y compris un critere ethnique. Tu dis plus loin que, par construction, la politique du HDB permet une vie intra-communautaire.

    Pourrais-tu preciser? Je savais bien que Singapour arrivait a gerer (avec brio) un multiculturalisme assez forts (Hans,Peranakans,malais, diverses communautes indiennes,des musulmans... et un paquet d'expats caucasiens capitalo-progressistes, aussi) mais je n'avais pas imagine que la structure fortement communautarisee de la ville etait encouragee par la politique d'urbanisation.

    Est-ce le cas? Est-ce une attitude voulue par le gouvernement, un souhait de la population, un heritage du temps des colonies auquel tout le monde est tellement habitue que personne ne s'en rend compte?

    Que se passe-t-il dans les quartiers riches, les riches chinois vivent-ils dans les memes quartiers que les riches indiens, comme a Kengsington?

    Posté par Brunooo, 15 octobre 2010 à 02:49 | | Répondre
  • Finance Thesis

    After read blog topic's related post now I feel my research is almost completed. happy to see that.Thanks to share this brilliant matter.

    Posté par Finance Thesis, 15 octobre 2010 à 15:48 | | Répondre
Nouveau commentaire