Desperate Expat

Londres, Tokyo, et Singapour, depuis plus de 5 ans...

11 mars 2009

Le droit de savoir

a Ces derniers jours, j'ai fait une découverte d'importance : les résidents de mon condo papotent sur Internet dans un forum public, sur divers sujets allant des défauts du condo aux activités à organiser collectivement. C'est un résident qui, tres etonne de voir que je n'etais pas au courant de son existence, m'a mise au parfum. Habituee des forums, j'ai donc parcouru ses pages et c'est avec suprise que je suis tombee sur une discussion au sujet des maids. Point de depart de cette discussion ? une residente "feels irritated" par le fait que certaines maids se retrouvent en journee pour papoter dans les jardins, au playground, voire sur les terrasses des appartements en rez de chaussee. Ces maids souvent ont des petits à garder, ce qui preoccupe mes voisins est qu'elles ne sont pas à 100% dans leur travail, et qu'un accident est vite arrive. Et puis il y a les corvees menageres à faire, qu'elles ne font pas pendant qu'elles discutent. Mais il y a plus grave encore ! Tout en decrivant 3 maids que je connais bien (justement Josephine et ses deux copines), une voisine dit qu'elles donnent le mauvais exemple à la sienne. D'ailleurs, dit l'une de mes voisines, depuis qu'elle est venue habiter en condo elle sent bien que sa maid est beaucoup moins motivee que lorsqu'elle habitait en HDB où elle n'avait pas beaucoup d'occasion de socialiser. Je cite : "Elles vont commencer à comparer, et elles vont se sentir malheureuses". Voila le noeud du probleme ! car (et c'est dans la discussion) les employeurs de ces trois maids bavardes, qui paradent en short et chapeau de paille, sont caucasiens (comprenez occidentaux) et bien trop liberaux a leur gout. D'ailleurs "ne vous meprenez pas, il y a aussi beaucoup de caucasiens sympathiques dans le condo, mais je sais de qui vous parlez qui causent cette mauvaise influence". Oui, là on parle de moi.
Ah c'est certain, nous les "caucasiens" nous leur laissons leur dimanche, nous ne les faisons pas travailler de 5h du matin a minuit, nous ne leur demandons pas de laver la voiture chaque jour, nous ne sommes pas sur leur dos toutes les 5 minutes, nous les laissons manger à leur faim et (oulala) nous sommes contents de savoir qu'elles ont des amies à proximite pour ne pas se sentir trop seules. Et mieux encore : nous les payons chaque mois, ce qui n'est pas le cas de toutes les maids dans ce beau condo pour cadre superieur. Et je n'affabule pas : une de mes voisines (caucasienne et qui n'emploie pas de maid) fait du benevolat dans un refuge pour travailleurs immigres et a deja accueilli deux maids du condo qui s'etaient enfuies de chez leur employeur. L'une d'elles disait : "Je suis traitee comme une fourmi". Une autre est enfermee dans l'appartement 24h sur 24 et n'a pas ete payee depuis un an...
Mes voisins craignent qu'en donnant des libertes à leur maid elle volent, s'encainaillent ou je ne sais quoi d'autre. Josephine admet que beaucoup de philippines sont pretes à gagner plus d'argent le dimanche par d'autres moyens (si vous voyez ce que je veux dire). Elle me dit etre tres precautionneuse dans ses relations, sur injonction de sa tante qui habite à Singapour depuis 16 ans. Du coup, les Singapouriens appliquent des regles strictes, voire extremes. Il parait meme qu'ils preferent les Indonesiennes ou les Birmanes qui sont moins promptes à appeller leur ambassade en cas de mauvais traitement (pour sur, une Birmane n'appreciera peut etre pas de devoir rentrer au pays...). Certes, il est arrive des mesaventures à de gentils expats qui traitaient leur personnel decemment. Mais d'une facon generale, si vous traitez quelqu'un comme de la merde (desolee je ne trouve pas d'autre mot!), ne vous attendez pas a ce qu'on vous traite bien en retour. Et lorsque les Singapouriens auront compris cela, alors, peut etre auront ils moins d'histoires terribles à raconter sur leur maid.

J'ai evoque cette discussion avec Josephine, lui renouvelant ma confiance (en plus je suis encore à la maison, donc je vois comment elle travaille et s'occupe des enfants), mais je lui ai demande plus de discretion. Le condo a des yeux et des oreilles, big brother is watching you... Je n'en parlerai pas aux deux autres caucasiennes dont il est question, car je ne suis pas certaine qu'elles aient une si bonne relation avec leur maid, et je ne veux pas leur causer de souci. Josephine se chargera d'en parler à ses copines...

Tout cela me rappelle les reportages à sensation de TF1, avec camera cachee pour fustiger les nounous de nos chers bambins...ou bien ce site americain, I saw your nanny.... ou comment Internet est un lieu de delation tres aise....

Posté par FloaSingapour à 17:12 - Singapouriens - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Le droit de savoir

  • well well well

    la nature humaine est la même sur toute la planète....j'ai vécu la même chose avec notre super nanny dans le 17ème à paris ! sauf erreur de ma part, singapour est une démocratie appliquant les droits de l'homme, peut-être serait-il intéressant de rappeller cela sur le blog du condo ???

    bisoux ensoleillés (enfin !) de paris

    Posté par FARCATA, 11 mars 2009 à 18:02 | | Répondre
  • T'as raison Flo. Te laisse pas faire!

    Posté par Caro, 11 mars 2009 à 18:41 | | Répondre
  • effarant...

    ... et dire qu'on a trouvé qu'un secrétariat d'Etat aux Droits de l'Homme n'avait pas d'utilité au sein de notre ministère des affaires étrangères...

    Posté par ZhammMama, 11 mars 2009 à 18:44 | | Répondre
  • sans voix

    je reste !
    j'avais bien lu le nom de Singapour dans un article récent du Monde traitant de l'esclavage... Sympa la cohabitation dans le condo !

    Posté par LN, 11 mars 2009 à 19:21 | | Répondre
  • Ils se rendent compte que les maids sont des êtres humains? Tu as du être enchantée de ta découverte (même si je pense tu t'en doutais) il est plus difficile à lire quand on cancane de sa situation et des droits et des devoirs (ainsi que du sentiment humain) vis à vis de Joséphine...

    Posté par Ploquette, 11 mars 2009 à 19:28 | | Répondre
  • Waouhhhh

    Je suis choquée que ça puisse exister des mentalités aussi "peu humaines"!Je reste sans voix!Oui..à se demander si ils se rendent compte si les maids sont des êtres humains!!Non vraiment ça me laisse sans voix!!!!

    Posté par Eléonore, 11 mars 2009 à 19:47 | | Répondre
  • Trop fort, cette discussion sur un forum public!
    De toute façon il faut te dire qu'en tant qu'Européenne vivant à Singapour, le simple fait d'engager une maid t'attirera bien des critiques. D'une part, dans certains cas, de la famille et des amis restés au pays et qui ne comprennent pas quelle mouche t'a piquée (une voisine scandinave avait, en larmes, raccroché le téléphone au nez de sa mère quand elle lui avait appris qu'elle engageait une Philippine. La mère pensait que sa fille était devenue folle, tellement le concept de "la bonne à la maison" est étranger à la culture scandinave) - sans parler des inconnus qui se permettent de juger sans connaître, cf certaines attaques sur ton blog, et d'autre part des Singapouriens qui pensent effectivement que les Caucasiens traitent trop bien les maids, qu'ils cassent le marché en les payant trop, etc.

    C'est vrai qu'il y a de gros abus de la part de certains employeurs singapouriens (mais à mon avis cela doit être encore bien pire dans d'autres pays)...pourtant tous les employeurs doivent passer un test avant de pouvoir engager une maid...où l'on apprend par exemple qu'on n'a pas le droit de frapper son employée...

    Si l'on exclut les abus punissables par la loi (le non paiement du salaire, la maltraitance, la séquestration...), il faut quand même dire qu'il y a une réelle différence de perception. Les Singapouriens n'ont pas l'impression d'exagérer quand ils font travailler leurs employées de 6h00 le matin à 23h00 avec un jour de congé par mois. Ils estiment qu'il faut "maintenir la pression", sinon il y aura un relâchement dans les performances de la maid.

    Vaste sujet. Tu n'as pas fini d'en voir, Flo...

    A chacun de faire ses expériences!

    Posté par Laurence, 12 mars 2009 à 05:10 | | Répondre
  • Shocking

    Moi qui croyais (quelle naive...) que l'esclavage etait aboli depuis longtemps...

    Posté par tartetatin, 12 mars 2009 à 08:23 | | Répondre
  • Nous avions une bonne et une cuisiniere quand nous vivions au Mexique du fait des implications sociales de mes parents (la joie d'être diplomate). Et je me souviens d'une reflection de ma mere a ce sujet disant que les bonnes preferaient travailler pour des européens plutôt que pour des locaux car elles avaient de meilleur conditions de travail (salaire, journée de congé, salaire etc...). Comme quoi on retrouve ce probleme quelque soit le pays.

    Posté par Melusine, 12 mars 2009 à 19:20 | | Répondre
  • Les chiens aboient....

    ...et ta caravane passe. Bien faire et laisser dire....le bonheur des uns....suscite toujours des jalousies. Ce n'est pas une raison de se taire, à mon avis. Au contraire !

    Posté par bigmammy, 12 mars 2009 à 19:55 | | Répondre
  • Hé ben !

    Au fur et à mesure de la lecture de ton article, mes yeux s'écarquillaient un peu plus et ma machoire descendait jusqu'à mon clavier....
    Je n'en reviens pas...

    Une certaine chaine Hertzienne française se délecterait de ce petit billet et te tannerait pour tourner un reportage, c'est certain !

    N'empêche, je n'imagine pas l'adrénaline quand tu as réalisé qu'on parlait de toi sans te nommer sur ce fameux forum... Tu as du te demander plus d'une fois sur quelle planète tu avais débarqué...

    Vive les droits de l'homme tiens.

    Tiens bon, susciter les commérages au début c'est rigolo, ça devient vite saoulant. Espérons que ton attitude humaine et équitable vis à vis de ta maid déteigne sur eux !

    Posté par Maman Lapin, 14 mars 2009 à 14:41 | | Répondre
  • NDLR

    ce billet a fait l'objet de nombreux commentaires dont l'objet etaient de discuter de l'aspect acceptable ou pas pour des expats occidentaux d'employer une maid dans des conditions d'emploi loin des standards occidentaux. Leur contenu comportant de nombreuses inexactitudes et insinuations, ainsi que de nombreuses parties ininteressantes pour l'ensemble du lectorat, j'ai choisi de les supprimer.
    Il reste a retenir que oui, le systeme des maids est caracteristique d'une misere socio economique, que la grande majorite ne sont pas traitees selon les criteres minimum de decence et de respect, que l'on peut choisir de ne pas avoir de maid et ne pas alimenter ce systeme. En revanche, il est tout a fait possible d'employer une maid a temps plein en la respectant, la soutenant, et sans forcement devenir un pacha (une pachatte ?) dans son condo. Ca c'est mon opinion personnelle et surtout ce que je vis au quotidien.
    Tout nouveau commentaire sur ce billet, quel que soit sa teneur, sera automatiquement efface. La discussion est close sur ce blog, libre a vous de la poursuivre dans votre entourage.

    Posté par Flo a Singap', 16 mars 2009 à 23:26 | | Répondre
Nouveau commentaire